Aux plaintes bâillonnées

Par des robes prisons,

Aux justes assassinés

D'avoir eu trop raison,

Aux sages qui n'ont pas

Le droit à la question,

Aux enfants sans repas

Crevant d'indigestion…

Je chanterai l'azur

Et j'éclaterai les soleils,

L'arme dans l'embrasure

Sera le poing d'un vrai réveil,

Je limerai les mots

Qui s'agglutinent en barreaux,

J'offrirai l'amnistie

À ceux qui sont assujettis

Si j'étais davantage

A brûler de courage...

Aux victimes enfouies

Dans l'inconscient du monde,

Aux révoltes enfuies,

Promesses infécondes,

À ceux qui vont souffrir

Dans nos journaux du soir,

Ceux qu'on veut circonscrire

Aux États repoussoirs

À ceux qui sont partout,

Agonisant de faim,

Meurtris, le cœur à bout,

L'engelure à la main,

À toi qui sais ton nom

Quand survient la bavure,

Aux pavés d'anciens NON

Souillés d'éclaboussures…

Je chanterai l'azur

Et j'éclaterai les soleils,

L'arme dans l'embrasure

Sera le poing d'un vrai réveil,

Je limerai les mots

Qui s'agglutinent en barreaux,

J'offrirai l'amnistie

À ceux qui sont assujettis

Si j'étais davantage

À brûler de courage...