C(h)œurs de Citoyens

Catégorie Prises de tête

Fil des billets - Fil des commentaires

Liberté, égalité, fraternité, selon Victor Hugo

vendredi, juillet 1 2011, par Macada


Cosette, illus. d'Emile Bayard (1837-1891)




“Au point de vue politique, il n’y a qu’un seul principe : la souveraineté de l’homme sur lui-même. Cette souveraineté de moi sur moi s’appelle Liberté. Là ou deux ou plusieurs de ces souverainetés s’associent commence l’État. Mais dans cette association il n’y a nulle abdication. Chaque souveraineté concède une certaine quantité d’elle-même pour former le droit commun. Cette quantité est la même pour tous. Cette identité de concession que chacun fait à tous s’appelle Égalité. Le droit commun n’est pas autre chose que la protection de tous rayonnant sur le droit de chacun. Cette protection de tous sur chacun s’appelle Fraternité. Le point d’intersection de toutes ces souverainetés qui s’agrègent s’appelle Société. Cette intersection étant une jonction, ce point est un nœud. De là ce qu’on appelle le lien social. Quelques-uns disent contrat social, ce qui est la même chose, le mot contrat étant étymologiquement formé avec l’idée de lien. Entendons-nous sur l’égalité; car si la liberté est le sommet, l’égalité est la base. L’égalité, citoyens, ce n’est pas toute la végétation à niveau, une société de grands brins d’herbe et de petits chênes; un voisinage de jalousies s’entre-châtrant; c’est, civilement, toutes les aptitudes ayant la même ouverture; politiquement, tous les votes ayant le même poids; religieusement, toutes les consciences ayant le même droit. 

Victor Hugo (1802-1885), Les Misérables, Cinquième partie, livre 1, chapitre 5, «Quel horizon on voit du haut de la barricade».


Catégorie: Prises de tête | un commentaire

On peut renoncer aux mots qui ont mal vieilli. 3/3

jeudi, mars 17 2011, par Caza

(Épisode précédent 1)  (Épisode précédent 2)

3- Relativité du relativisme.

L'idée dominante du billet, déjà esquissée dans les billets précédents : est-ce que ça vaut le coup de se bagarrer pour raviver ces termes facilement considérés comme usés ou trop idéaux ?

••••••••••

« Pour que des individus à l'intérieur d'une société et des peuples vivent ensemble le plus harmonieusement possible, il faut bien qu'ils respectent un certain nombre de valeurs, qui ne sont pas forcément transcendantales et universelles et peuvent être relatives. » (Jean-Claude Carrière)


Badiou-Zizek-Onfray

(Dessin paru dans Siné Hebdo)

••••••••••

Lire la suite...


Catégorie: Prises de tête | 2 commentaires

On peut renoncer aux mots qui ont mal vieilli. 2/3

mercredi, mars 16 2011, par Caza

Sainte Trinité.

L'idée dominante du billet : les trois termes sont inséparables, ne fonctionnent qu'en association, sous l'égide (bienveillante) du troisième.

PodiumLEF

••••••••••

D'abord ceci : notre triade ou (sainte) trinité "Liberté, Égalité, Fraternité" est en fait, à la base, faite d'abord et avant tout de trois aspirations (comme le dit la Déclaration universelle de 48) qui s'expriment en cris de revendication :

LIBERTÉ ! = Nous voulons la Liberté (au lieu de la servitude).

ÉGALITÉ ! = Nous réclamons l'Égalité (au lieu de l'oppression des petits par les gros).

FRATERNITÉ ! = Nous voulons vivre en frères, dans la chaleur de la Fraternité (et non dans la froide indifférence ou la féroce rivalité).


Lire la suite...


Catégorie: Prises de tête | aucun commentaire

On peut renoncer aux mots qui ont mal vieilli. 1/3

mardi, mars 15 2011, par Caza

(En guise de prologue à mes interventions à venir.)

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, principes fondateurs et devise bien connue de notre République Française (je parle bien ici de la République Française, au XX°-XXI° siècle)… Ce sont, ou ce sont censées être, les VALEURS de la République. Mes réflexions portent et porteront sur les termes, les concepts qu'ils recouvrent et leurs activations. Il est des mots dont nous sommes tellement intimement persuadés de connaître leur sens que nous ne prenons même plus la peine de les définir ou redéfinir. « Ça va de soi »…? « Chacun sait que… » Voire… Ces mots (ou ces "maux", comme j'ai pu lire dans les commentaires – magnifique lapsus orthographicus !), ces mots-clés demandent à être questionnés, de même que le terme "valeurs" dont on se gorge. Et pourquoi pas "démocratie", "république", "citoyen", "justice", "nation", "territoire", "ordre"… et "devoirs" – grand oublié…?

Après tout, nous sommes ici dans blog, un lieu de réflexion verbale-écrite. C'est l'endroit idéal où le faire.

Cocard

Dessin paru dans La Mèche N° 8.

Lire la suite...


Catégorie: Prises de tête | 3 commentaires